L'auto-diagnostic

Alors, en forme ?

À propos

Les exercices proposés sont issus du travail réalisé par le comité médical du CNOSF (Comité national olympique du sport français). Ils ont été expérimentés auprès d’un échantillon de 1500 personnes.

La résistance à la fatigue ou la « performance » perso réalisée pendant la balade à vélo ?
Vos critères pour vous sentir (ou pas) en forme sont forcément très subjectifs. Il existe pourtant quelques mesures simples et sérieuses validées scientifiquement pour mesurer votre forme physique et vous conforter dans vos bonnes résolutions, ou vous inciter à bouger un peu plus !

Faites le test !

Cela vous demandera un petit peu de temps, un minimum de matériel (tapis et chronomètre) et éventuellement un petit tour au parc.

Je fais le test

Les informations saisies dans ce questionnaire sont anonymes et ne seront pas conservées.

Qui êtes-vous ?

Étape suivante

Quel âge avez-vous ?

ans

Étape suivante

Quelle taille mesurez-vous ?

m

Étape suivante

Quel poids faites-vous ?

kg

Étape suivante

Êtes-vous assez souple ?

Comment s’y prendre ?

Où ?

Où vous voulez !

L’action

Debout, jambes tendues, touchez vos pieds sans plier les jambes.

La mesure

Jusqu’où êtes-vous capables de vous courber ?

Jusqu’où êtes-vous capable de vous courber ?

Étape suivante

Avez-vous assez de force ?

Comment s’y prendre ?

Où ? Le matériel ?

Sur un tapis de gymnastique pour le confort. Un chronomètre.

L’action

En appui sur les mains et la pointe des pieds.
Si cela est trop difficile, en appui sur les genoux et les mains.

La mesure

Le nombre de pompes réalisées en une minute.

Combien de pompes êtes-vous capable de faire en 1 min ?

Étape suivante

Êtes-vous assez endurant ?

Comment s’y prendre ?

Où ?

Dans un parcours de santé, un parc dont vous connaissez le périmètre, en rase campagne après avoir mesuré une distance de 2 kilomètres.

Le matériel ?

Un chronomètre (celui de votre téléphone par exemple).

L’action

Après un échauffement, vous marchez le plus vite possible pendant deux kilomètres. Attention à ne pas tricher : c’est de la marche (ne pas faire le parcours en courant)

La mesure

Le temps en minutes et secondes pour parcourir la distance.

En combien de temps parcourez-vous 2 km en marchant ?

Étape suivante

Avez-vous un equilibre suffisant ?

Comment s’y prendre ?

Où ?

Dans votre jardin, au parc, tracez ou mesurez une ligne de 6 mètres.

Le matériel ?

Un chronomètre (celui de votre téléphone par exemple).

L’action

Marchez en arrière le plus vite possible en regardant droit devant, la pointe de la chaussure arrière doit toucher le talon du pied avant.

La mesure

En secondes, le temps écoulé entre le départ et l’arrivée.

En combien de temps parcourez-vous une distance de 6m en marchant à reculons (pointes sur talons) ?

s

Découvrir mon diagnostic

Votre résultat

Votre état de santé

Votre indice de masse corporelle est indéterminé

Votre niveau d’activité actuel est probablement au ras des pâquerettes...
N’avez-vous pas remarqué que vous êtes essoufflé dès que vous montez un étage ? C’est normal… mais ça peut s’améliorer.

Commencez par bouger davantage dans la vie quotidienne (s’arrêter deux stations de métro avant sa destination, se déplacer à vélo, monter rapidement les escaliers…).
En meilleure forme, vous aurez peut-être envie d’en faire plus ?

Vous êtes en assez bonne forme, mais vous pouvez progresser. N’avez-vous pas réduit votre niveau d’activité physique ces dernières années ?
Nous avons sélectionné quelques articles pour vous aider à reprendre une activité physique plus régulière et mieux organisée pendant une trentaine de minutes chaque jour.

Bravo, continuez comme cela !

Et surtout continuez à vous faire plaisir en pratiquant une activité physique ou sportive régulière.
Les plus grands bénéfices en termes de santé proviennent de la régularité de l’activité (idéalement tous les jours) et de la persévérance au fil des années, qui permet le maintien d’un niveau d’activité adapté à tous les âges de la vie et de préserver sa santé.

Votre souplesse

À quoi ça sert ?

La souplesse permet aux articulations de conserver leur mobilité et de faire des mouvements amples. Elle s’entretient avec l’activité physique et prévient les accidents articulaires.

Ca coince, ca tire… Il faudrait mettre un peu d’huile dans les rouages ! Pour vous encourager à pratiquer quelques exercices réguliers d’assouplissement, sachez que cette qualité ne sert pas seulement à faire de l’escalade. Les articulations ont besoin de souplesse pour conserver longtemps leur mobilité et l’amplitude des mouvements. Indispensable donc !

Raideur puis douleurs quand vous forcez un peu… Vous êtes parfois gêné dans certains mouvements par votre manque de souplesse. Pour l’entretenir au fil des ans, et l’améliorer, les exercices quotidiens d’assouplissement sont très efficaces.

Très bien ! Vos mouvements sont amples, effectués sans douleur. Pour conserver l’agrément de ne pas sentir vos articulations qui coincent, pensez à vous étirer, à faire régulièrement des exercices d’assouplissement.

Bravo, vous êtes souple, ce qui est une très bonne nouvelle pour l’avenir de vos articulations et l’autonomie dans vos vieux jours. Amplitude et facilité des mouvements, cela sera un avantage pour de nombreux sports, ne vous en privez pas !

Un morceau de caoutchouc ! Vous faites ce que vous voulez (presque) sans limites. Une bonne souplesse est un avantage important dans de nombreux sports. Profitez de cette belle qualité pour expérimenter certains sports auxquels vous n’aviez pas pensé (danse, yoga, gymnastique…) ! Et pensez à la maintenir car elle peut éviter certains problèmes tendineux et articulaires.

Votre force

À quoi ça sert ?

C’est la capacité à solliciter le plus de fibres musculaires possible à un moment donné. Le renforcement musculaire, qui augmente cette capacité, est une des meilleures armes contre le vieillissement.

En général, on ne vous sollicite pas pour les déménagements ! Et globalement, vous fuyez l’effort. Pour vous donner un peu de courage, sachez que le maintien d’une force musculaire suffisante est un atout essentiel dans la lutte contre le vieillissement.

Vous n’aimez pas trop l’effort physique dans la vie quotidienne. Lorsqu’il faut pousser, soulever, tirer, vous passez votre tour. Un peu de renforcement musculaire vous serait très bénéfique pour conserver une bonne forme. Une petite séance de renforcement musculaire à la maison au saut du lit (avec des élastiques ou des bouteilles d’eau ou des haltères…au choix) ?

Vous avez une bonne force musculaire en rapport avec votre âge et votre sexe. Sachez que c’est un bon passeport contre le vieillissement. Pour faire mieux, vous pouvez travailler votre force (contre une résistance) et votre vitesse (efforts brefs et intenses).

Vos muscles ont une très bonne puissance de contraction. Soit parce que vous faites des efforts régulièrement (travail, jardinage, etc.) soit parce que vous pratiquez une activité de renforcement musculaire. Persévérer, et surtout si vos efforts quotidiens diminuent (retraite, changement d’activité) pensez à compenser par l’activité physique ou sportive.

Impressionnant ! Vos fibres musculaires vous obéissent au doigt et à l’œil. Voilà une très bonne base pour traverser les années dans les meilleures conditions. Le seul risque : perdre ce magnifique capital. C’est vrai, pour maintenir une bonne puissance musculaire, il faut maintenir une activité physique régulière… mais vous avez déjà pris l’habitude.

Votre endurance

À quoi ça sert ?

Elle représente la résistance à la fatigue, et c’est un très bon indicateur de santé, corrélé à l’espérance de vie. On l’améliore avec l’entraînement, quel que soit son âge.

Vite fatigué, vous avez du mal à suivre lorsqu’une activité physique se prolonge ou devient plus rapide. Cette fatigue-là pourrait diminuer avec un peu d’entraînement. Et les bénéfices sont à portée de main (avec un peu d’effort) quel que soit votre âge.

Vous tenez le coup, mais moins qu’avant, moins que d’autres… Votre corps aurait besoin d’être davantage sollicité pour améliorer sa capacité à maintenir l’effort. Bougez plus, et vous aurez le plaisir d’être de moins en moins vite fatigué et essouflé. Sans oublier la satisfaction d’entretenir votre système cardio-vasculaire.

Vous êtes suffisamment actif pour faire face à un effort intense ou prolongé en utilisant correctement vos ressources. C’est une très bonne nouvelle pour votre santé. Et si vous voulez encore repousser les risques de maladies cardio-vasculaires, augmentez votre niveau d’activité physique, vous avez encore un peu de marge.

Bravo, vous êtes très endurant et probablement un peu entraîné. Votre cœur et l’ensemble de votre système cardio-vasculaire encaissent sans fatigue et essoufflement excessifs des efforts soutenus. Ces qualités feront merveille dans les sports d’endurance où vous allez vous faire plaisir… et vous pourrez encore progresser.

Infatigable ! Maintenir un effort particulièrement intense, ou pendant un temps long ? Pas de problème. Cela signifie que votre résistance, quelle que soit son origine, est supérieure à la moyenne. Profitez-en et maintenez ces performances, qui vous aideront à mener une vie active et à maintenir votre capital santé très longtemps.

Votre équilibre

À quoi ça sert ?

La capacité à ajuster ses mouvements pour rester stable lors des déplacements a un grand intérêt : elle nous évite de chuter ! L’équilibre est en grande partie automatique et inconscient, en revanche il s’entretient au cours de l’activité physique.

Disons que vous n’avez pas le pied marin ! Un mauvais score dans un exercice d’équilibre est généralement le signe d’une activité physique insuffisante. Tout ce qui vous fera bouger davantage vous sera bénéfique. Pensez-y car l’équilibre est aussi la meilleure prévention des chutes !

L’équilibre n’est pas votre point fort. Pour l’améliorer, vous pouvez marcher, nager, courir, jouer au ballon… Toute activité physique qui demande de la coordination sollicite l’équilibre et l’entraîne.

Très bien ! Vous avez un bon équilibre, signe probablement d’une activité physique régulière. Pour faire mieux, il suffit de bouger encore un peu plus, car toute activité physique coordonnée sollicite l’équilibre.

Bravo, votre équilibre est supérieur à la moyenne. Tous les mécanismes inconscients qui vous aident à garder le pied ferme sont bien en place ! À continuer à entraîner de façon ludique (lancer/réception de ballon sur un pied, escalade…)

Un vrai funambule ! Vous êtes très à l’aise pour ajuster vos mouvements et votre position dans l’espace. Vous avez probablement un très bon niveau global d’activité physique, persévérez !