Comprendre

  1. Accueil
  2. Stress
  3. Stress VS angoisse

Stress VS angoisse

Stress, angoisse, anxiété, crise de panique : ces maux sont proches mais englobent des troubles bien différents. Explications pas à pas avec la Fondation APRIL pour mieux les appréhender.

Selon la Haute Autorité de la Santé, 21% des personnes âgées de 18 à 65 ans présenteront un trouble anxieux durant leur vie. Attention toutefois à ne pas confondre stress et angoisse car la différence est bien réelle. Comme l’explique en effet la psychologue-clinicienne Isabelle Célestin Lhopiteau, « le stress est naturel, c’est un phénomène d’adaptation. Il est utile car le stress nous permet de faire face à une situation compliquée ou lorsqu’il y a un changement. Dans le cas de l’angoisse, on entre dans le domaine de l’émotion. L’angoisse est une émotion qui est plus complexe que le stress. Le stress est d’abord une réaction physiologique. Puis lorsque le mental intervient, on passe du côté de l’émotion et donc de l’angoisse et de l’anxiété. » L’amalgame entre stress et angoisse est donc récurrent. Ces émotions désagréables sont toutes les deux déclenchées par le cerveau face à une situation inhabituelle. Mais alors, comment faire la différence ?

Tour d’horizon du stress

Le stress, on le connaît toutes et tous. Il se caractérise par une réaction physiologique du corps, qui permet de mobiliser nos ressources pour accomplir une tâche ou affronter une situation qui nous met en alerte. C’est une réaction biologique aux sollicitations reçues de son environnement (une deadline au travail, une décision importante à prendre, un conflit…). Comme expliqué ici, de manière ponctuelle, le stress peut être vu comme un atout qu’il convient de bien gérer pour en tirer le meilleur.
Cependant, quand le stress devient chronique, il épuise et mène à la fatigue, l’énervement,  la dépression. Vous l’aurez compris, un stress régulier devient néfaste et peut entraîner des troubles physiques ou psychiques. Pour gérer le stress, il est important d’être capable d’en déterminer ses sources et donc de les réduire. Des exercices de relaxation permettent notamment de mieux réagir face aux événements stressants.

Tour d’horizon de l’angoisse

L’angoisse pour sa part, est caractérisée par un sentiment plus diffus, un stress permanent. C’est un état psycho-physiologique désagréable : accélération du rythme cardiaque, sensation d’oppression, maux de tête et de ventre, malaises… les symptômes sont nombreux et flous, rendant parfois compliqué le diagnostic. Souvent, l’angoisse est due à la peur de l’inconnu, du changement, à des phobies, des traumatismes. Trop fréquente, l’angoisse peut devenir pathologique, se transformant en troubles obsessionnels compulsifs, troubles alimentaires ou du sommeil, ou en dépression. Pour cesser de nourrir votre angoisse, les thérapies TCC peuvent se révéler très efficaces.

Parfois, il arrive aussi que l’angoisse cause des troubles plus sévères comme :

  • Le stress post traumatique, une forme d’anxiété généralisée qui survient après un événement traumatisant. Les symptômes peuvent apparaître des semaines voire des mois après l’épisode.
    Les conséquences peuvent provoquer des troubles psychologiques sévères, nécessitant un suivi thérapeutique.
  • Les crises d’angoisse, aussi appelées crises de panique. Ce sont des manifestations de forts malaises psychiques, souvent dus à un stress permanent. Les crises d’angoisse forment un cercle vicieux car chaque apparition provoque un stress d’en refaire une, et ainsi de suite. Un traitement médicamenteux peut être prescrit si les techniques de relaxation ne parviennent pas à les calmer.

Et vous, comment faites-vous pour gérer ces états émotionnels au quotidien ?

0

Il n'y a aucun commentaire