1. Accueil
  2. Sport avant, après l’accouchement : si c’était le bon moment ?

Sport avant, après l’accouchement : si c’était le bon moment ?

L’activité physique pendant grossesse permet de rester en forme, de réduire les moments de fatigue et de stress liés à la grossesse, et de préparer l’accouchement. Et après ? Reprendre le sport après l’accouchement permet de retrouver plus rapidement une bonne condition physique et de se sentir bien dans son corps.

Activité physique grossesse : bon pour vous… et votre enfant !

Il est bien loin le temps où l’on recommandait aux femmes enceintes d’éviter les activités physiques. Car oui, les bienfaits de l’activité physique sur la santé concernent aussi les femmes pendant leur grossesse ! Déjà en 2005, dans son rapport intitulé « Comment mieux informer les femmes enceintes », la Haute autorité de santé (HAS) indiquait qu’il était souhaitable de commencer ou continuer une activité sportive modérée pendant la grossesse, à condition d’éviter certains sports bien spécifiques.

Que vous soyez sportive au départ ou non, la grossesse est donc peut-être le bon moment de s’y (re)mettre. Pour rester en forme, préparer votre corps aux changements qui vont s’opérer, prévenir les lombalgies liées au poids du bébé en renforçant notamment vos muscles dorsaux et votre ceinture abdominale.

Bouger améliore aussi la circulation sanguine et le retour veineux, diminue l’essoufflement.

La pratique régulière de l’activité physique pendant grossesse permet aussi :

  • de diminuer l’incidence des sautes d’humeur,
  • de limiter la prise de poids pendant la grossesse,
  • de prévenir la survenue d’un diabète gestationnel ou le risque de pré-éclampsie (hypertension artérielle pouvant survenir en deuxième partie de grossesse).

Activité physique grossesse : les sports pour femmes enceintes

Quels sports pendant la grossesse ? L’activité physique pendant grossesse est conseillée, à condition d’être adaptée. Marche, vélo stationnaire (mais pas de VTT !), natation, danse, yoga… De nombreux sports sont accessibles aux femmes enceintes.

Et les sports interdits aux femmes enceintes ? Les activités comme la plongée (dangereuse pour le fœtus), celles avec un risque de chutes ou de traumatisme abdominal : aérobic, sports collectifs de type basket, handball, volley-ball, sports de combat, escalade. Vous attendez des jumeaux ? La pratique sportive est dans ce cas déconseillée. Un moyen de s’assurer que vous êtes en bonne condition physique avant de vous lancer reste d’en parler à votre médecin.

Fréquence, durée, intensité : quelques conseils pratiques clés

En termes de fréquence et de durée : 15 à 30 minutes de sport 3 à 5 fois par semaine, associées à 1 à 2 séances de 30 minutes de renforcement musculaire. Et plutôt en première moitié de grossesse. En effet, faire du sport en début de grossesse est bienvenu. Mais à l’approche du jour J, privilégiez plutôt les activités physiques douces comme la marche ou le yoga. Votre pratique sportive devra aussi diminuer au fur et à mesure de l’avancée de votre grossesse, avec une attention toute particulière à apporter au dernier trimestre.

Niveau intensité, comment savoir si vous en faites trop ? Faites le test de la parole : durant votre séance de sport, vous devez être capable de tenir une conversation sans essoufflement pendant l’effort. Avant et après chaque activité, pensez à bien vous étirer pour éviter les douleurs aux articulations et les courbatures. Il est également important de bien s’hydrater et de ne pas commencer d’activité physique à jeun pour éviter la déshydratation ou l’hyperthermie.

Sport après accouchement : on continue !

Le sport après accouchement est recommandé mais à adapter. Dès que le corps le permet, la reprise d’une activité modérée dans un premier temps peut être utile pour maintenir les acquis durant la grossesse, retrouver la forme, et aussi garder le moral – bon à savoir pour lutter contre le baby blues. Mais sans oublier de se reposer et de récupérer avant de s’y remettre car un accouchement, c’est déjà sport !

Avant de se concocter son programme sportif après accouchement dans son coin, il est important d’attendre pour cela la visite post-natale avec un médecin qui pourra dire si oui ou non, vous êtes prête pour rechausser les baskets. Car le périnée, fatigué par la grossesse et l’accouchement, a bien souvent besoin d’une rééducation adaptée ou au minimum, d’un peu de repos. Il est donc important de demander un avis médical et de ne pas trop forcer au début sur les abdos. Au risque d’aggraver les risques de fuites urinaires, voire de descente d’organes. On fonce donc, mais en douceur…

En savoir plus sur sport accouchement et grossesse

Comment mieux informer les femmes enceintes, HAS (Haute autorité de santé) 2005

0

Il n'y a aucun commentaire