Comprendre

  1. Accueil
  2. Stress
  3. Sommes-nous plus stressés qu’il y a 30 ans ?

Sommes-nous plus stressés qu’il y a 30 ans ?

Depuis 30 ans, le stress a beaucoup évolué chez les Français qui sont plus anxieux qu’avant. Chaque catégorie de la population n’est toutefois pas sujette à l’angoisse de la même manière et il est donc important de comprendre les tenants et les aboutissants de chaque individu face à ce facteur. Heureusement, il existe de nombreuses astuces pour chasser le stress et aborder le quotidien avec plus de sérénité.

Une population plus stressée qu’auparavant

A la question, « sommes-nous plus stressés qu’il y a 30 ans ? », des études récentes prouvent qu’effectivement les personnes sont plus sujettes au stress que quelques années en arrière. Certaines catégories de la population sont également plus anxieuses que d’autres comme les femmes, les personnes à revenus plus modestes ou encore les étudiants.

Diverses enquêtes prouvent que les jeunes constituent une tranche de la population très touchée par le stress : 1 étudiant sur 3 est anxieux tout le temps et 1 étudiant sur 2 a des problèmes de sommeil dont un tiers lié au stress. De nombreux facteurs ont tendance à influencer ces chiffres comme la pression de la réussite scolaire ou encore l’utilisation massive des Smartphones.

Bien que les Français soient plus stressés qu’il y a 30 ans, l’anxiété diminue néanmoins avec l’âge : les trentenaires sont moins angoissés que les jeunes tandis que les quarantenaires et les cinquantenaires affichent une dose de stress encore plus faible que les autres catégories. L’explication se trouve dans une meilleure gestion du stress et une façon d’aborder la vie qui évolue d’années en années.

Comment réduire notre stress ?

Même si la population est plus stressée qu’il y a 30 ans, de nombreuses astuces existent pour réduire notre stress et reprendre sa vie en main.

 

  • Pratiquer une activité physique : un allié de taille

C’est un fait qui n’est plus à prouver : l’activité physique permet de réduire considérablement le stress présent chez les individus. L’idéal est de pratiquer au moins 30 minutes d’exercice par jour pour faire bouger son corps. Cela peut se traduire de différentes façons comme aller à la salle de sport, profiter d’une belle promenade dans la nature ou encore pour les moins adeptes,  mettre ses écouteurs et danser chez soi. Il n’existe pas de recette miracle, l’important est de se faire plaisir en réalisant l’activité physique qui nous correspond le plus et de savourer l’instant de relaxation.

 

  • Réduire l’utilisation de son Smartphone

Selon une enquête santé réalisée par OpinionWay pour HEYME en 2019, 85% des étudiants passent au moins 2h par jour sur leurs Smartphones et 23% plus de 6h par jour. Ces chiffres montrent l’importance du portable dans la vie des jeunes alors que les réseaux sociaux représentent une source d’anxiété non négligeable.

Alors comment faire face à cette utilisation massive ? Une astuce simple et efficace pour réduire l’impact des réseaux sociaux dans notre vie quotidienne est de désactiver au moins les notifications qui arrivent sur notre écran d’accueil.

Un usage modéré du téléphone permet de réduire le stress mais également d’augmenter la qualité du sommeil pour obtenir des bienfaits physiques et mentaux.

 

  • Prendre le temps de se reposer

Le sommeil est un facteur important pour limiter le stress et obtenir une bonne qualité de vie. Le constat est simple : les Français ont perdu en l’espace de 50 ans entre 1h et 1h30 de sommeil chaque jour. Pour être de bonne humeur et ne pas être touché par le stress, tout l’enjeu consiste donc à se coucher tôt et à dormir au moins 7 heures par nuit comme le recommande les autorités de santé.

 

Stress = nocivité ?

Comprendre

Comment dompter le stress des études supérieures ?

Comprendre

0

Il n'y a aucun commentaire