Comprendre

  1. Accueil
  2. Bien-être
  3. Santé et émotion : peut-on mesurer son équilibre émotionnel ?

Santé et émotion : peut-on mesurer son équilibre émotionnel ?

« Est-ce que tu te sens bien ? » est une question complexe à laquelle nous répondons le plus souvent par l’affirmative. Cependant, est-il possible d’évaluer son bien-être intérieur ou sa santé émotionnelle ? Finalement, lorsque nous parlons d’équilibre émotionnel, de quoi parlons-nous ?

Un concept subjectif 

L’équilibre intérieur est propre à chaque individu. Il n’y a pas de norme, comme le taux de glucose dans le sang, par exemple, qui est un indicateur de bonne santé physique. La santé émotionnelle est bien une question d’équilibre, mais personne ne peut la mesurer à notre place. Nous sommes alors juge et partie, mais cela n’empêche pas l’appréciation et surtout la comparaison avec un état antérieur par exemple.

Tout ce qui se passe dans la tête

L’équilibre émotionnel ne dépend pas de nos seules émotions. Ce sera alors beaucoup trop simple, au sens où celles-ci sont facilement repérables. En effet, une émotion est une réaction immédiate, physique et mentale, à un événement. Or, les états d’âmes, plus complexes et plus discrets, et les idées appartiennent également aux contenus mentaux qui président au bien-être, ou au mal-être, intérieur.

La méditation de pleine conscience modifie les contenus mentaux

L’équilibre émotionnel est souvent associé à la méditation de pleine conscience qui permet d’être attentif à l’instant présent, en se centrant sur ce qui se passe en soi. Observés sans jugement, les émotions, les états d’âmes et les pensées sont mis à distance. Une façon d’équilibrer la balance intérieure, en se détachant progressivement des éléments négatifs et en devenant plus sensible aux bonnes choses de la vie.

Equilibre intérieur : tout est question de dosage

Des études ont montré que le bon équilibre est composé de 2/3 de contenus mentaux positifs et 1/3 de négatifs. On comprend bien que l’optimisme, la confiance, la joie soient des contenus mentaux qui appartiennent au bien-être. Pourquoi ajouter à la recette des ingrédients négatifs ? Selon Christophe André, dans une vidéo potée sur YouTube en 2010, une part de doute, d’inquiétude permet de rester lucide et d’anticiper. Aussi, sans ressentiment, ni agacement et colère, il serait impossible d’ouvrir les yeux sur les choses injustes.

« Je dois rendre ce dossier à midi. Je n’y arriverais jamais… » 

La notion de stress est fréquemment opposée à celle d’équilibre émotionnel. En effet, le stress qui est engendré par le décalage entre ce que l’on doit ou croit devoir faire et ce qu’on peut ou pense pouvoir faire, se traduit par un mal-être physique et intérieur.

Comment je me sens ? Indices pour une auto-évaluation

À chacun de concevoir l’instrument de mesure de l’équilibre émotionnel qui lui convient. Cependant, nous avons chacun nos petits trucs pour prendre la température :

  • les signes physiques : la qualité du sommeil, la fatigue, l’appétit, la sensation de dépense physique
  • l’intensité des émotions positives et négatives
  • le temps passé à se concentrer, à être dans ce qu’on fait
  • le temps passé à regretter ce qui s’est passé et à craindre ce qui va l’être
  • la distance observée face au stress
  • le degré d’optimisme

Pour aller plus loin

Que nous disent nos états d’âme, Cerveau & Psycho n°32, Christophe André, 2009

La notion d’équilibre imprègne nos idées sur la santé

Regards

Quels sont les effets des émotions positives ?

Comprendre

0

Il n'y a aucun commentaire