Comprendre

  1. Accueil
  2. Sommeil
  3. Le rêve est-il un gardien de notre équilibre mental ?

Le rêve est-il un gardien de notre équilibre mental ?

Aujourd’hui, de nombreux travaux en neurosciences valident l’hypothèse que le rêve joue un rôle essentiel dans la régulation de la mémoire et des émotions. Ils seraient les gardiens de notre équilibre mental ! Explications…

Le rêveur s’exposerait à ce qu’il a vécu émotionnellement la veille ou par le passé. En mélangeant différents souvenirs chargés affectivement, l’activité onirique diluerait l’intensité émotionnelle de chaque événement vécu. De plus, le relâchement musculaire, au cours du sommeil paradoxal, permettrait de revivre des scènes avec beaucoup plus de calme et procéderait ainsi, à la désensibilisation des informations stressantes.

Pourquoi ne se souvient-on pas toujours de ses rêves ?

Pour qu’un rêve puisse être raconté, il faut qu’il ait été mis en mémoire, stocké, et qu’il soit accessible à une récupération. Des travaux récents laissent à penser que la mise en mémoire de nos rêves se fait selon un processus proche de la mémorisation lorsque nous sommes réveillés. Certaines variables individuelles (âge, sexe, motivation pour se souvenir de ses rêves, médicaments) entrent sans doute aussi en ligne de compte, mais les raisons pour lesquelles certains se souviennent davantage de leurs rêves que d’autres restent encore mal connues.

Un rêve utile !

Selon une étude américaine[1] réalisée dans les années 1990, les femmes qui surmontent le mieux la dépression causée par un divorce sont aussi celles qui en avaient le plus rêvé ! Comme si leurs songes contribuaient à moduler leurs émotions. Matthew Walker, neuroscientifique de Berkeley, va plus loin. Selon lui, les rêves agissent tel un baume pour adoucir l’amertume des expériences vécues dans la journée précédente. Dans la même veine, en 2000, le psychologue finlandais Antti Revonsuo élabore une théorie selon laquelle, à l’instar des simulateurs de pilotage, nos rêves nous plongent parfois dans des scénarios catastrophe pour mieux nous préparer à réagir aux situations stressantes dans la réalité.

Le rêve, un défragmenteur de disque dur cérébral ?

Pour Francis Crick et Gream Mitchison, nous rêvons dans le but d’oublier. En 1983, ces chercheurs ont posé l’hypothèse que certaines informations stockées en mémoire subissent un désapprentissage au cours du rêve. Ils ont montré qu’une stimulation aléatoire d’un réseau de neurones artificiels faciliterait et supprimerait l’accès aux informations stockées et éliminerait les informations erronées. Dans cette conception informatisée de l’esprit, le rêve serait un défragmenteur de disque dur. Ainsi, le réarrangement des souvenirs permettrait de clarifier leurs stockages et expliquerait les « coqs à l’âne » associés aux scénarios oniriques.

Le sommeil porte conseil

Énigmatique et incontrôlable, le rêve est une activité cérébrale comme les autres, que les chercheurs peuvent étudier. C’est ce que nous explique Isabelle Arnulf, neurologue spécialiste du sommeil et auteur d’«Une fenêtre sur les rêves »[2]

Effectivement, le sommeil nous apporte la faculté de déduction. D’ailleurs, de grands savants ont trouvé la solution à leurs problèmes en rêvant. C’est le cas de Singer, l’inventeur de la machine à coudre, ou encore de Mendeleïev le chimiste qui a établi la classification périodique des éléments atomiques. De plus, il est bien connu que le sommeil et le rêve améliorent l’apprentissage. Un étudiant qui rêve de ses cours les mémorise mieux. Mais le rêve n’a pas que cette fonction. Il est aussi très utile pour la dégradation des émotions pendant la nuit. Le cerveau prend toutes les émotions de la journée, les trie, pour mieux éliminer les sentiments négatifs. Cette théorie a d’ailleurs été confirmée en étudiant les rêves des personnes qui venaient de divorcer. Et les résultats sont clairs. Finalement, rêver nous remonterait le moral.

[1] https://www.science-et-vie.com/cerveau-et-intelligence/a-quoi-nous-sert-il-de-rever-7788

[2] https://lejournal.cnrs.fr/articles/lever-le-voile-sur-les-reves

0

Il n'y a aucun commentaire