Comprendre

  1. Accueil
  2. Sommeil
  3. Manque de sommeil et prise de poids : les kilos du sommeil

Manque de sommeil et prise de poids : les kilos du sommeil

Manque de sommeil et prise de poids : oui, le sommeil régule l’appétit. Que provoque le manque de sommeil sur notre corps ? La conséquence du manque de sommeil l’organisme est notoire : fringale, grignotage, alimentation plus grasse, diabète de type 2, prise de poids, obésité… Si on protégeait sa santé et qu’on mangeait mieux en dormant assez ?

Que provoque le manque de sommeil ? Des hormones dérégulées

Dérégulation des hormones qui régulent l’appétit

Dormir, pour quoi faire ? Lorsqu’on est en dette de sommeil, la faim et la satiété sont bien moins régulées, une conséquence du manque de sommeil saillante. En cause l’hormone ghréline, l’hormone qui stimule l’appétit, est produite en excès. A l’inverse, la lesptine, hormone qui réduit la sensation de satiété, est moins sécrétée.

De plus, le métabolisme glucidique est déréglé. En cause : la baisse d’insuline, notre hormone de stockage. Quand on ne dort pas assez, cette hormone qui maintient la concentration du sang en glucose, est réduite. La tolérance au glucose est diminuée également. A terme, le manque de sommeil peut favoriser une prise de poids concentrée autour du ventre, mais aussi le développement du diabète de type 2. En effet, selon une étude, un manque de sommeil récurrent augmenterait les risques de développer ce diabète de 28 %.

Moins dormir = manger plus gras

Ce donut au chocolat vous fait de l’œil ? Vous avez moins envie de taper dans les brocolis et lorgnez sur la pâte à tartiner ? Eh oui, lorsqu’on souffre d’absence de sommeil ou qu’on a des nuits trop courtes, on est moins raisonnable ! Quand on manque de sommeil, on a tendance à manger plus gras, comme l’a révélé une étude sur la thématique manque de sommeil et prise de poids menée par des scientifiques du King College de Londres. Résultat : plus 300 calories ingurgitées par personne par jour pour les personnes souffrant de manque de sommeil ! Ce phénomène interviendrait déjà au bout de 2 nuits réduites à 4h de sommeil.

Le manque de sommeil et le stress : un cercle vicieux 

L’effet du manque de sommeil sur le cerveau joue aussi sur notre gestion du stress. Plus l’on stresse, plus l’on a des insomnies et autres troubles du sommeil. Vous connaissez la suite…

Moins de sommeil, c’est aussi moins d’énergie pour bouger

Comment expliquer la corrélation entre manque de sommeil et prise de poids ? C’est mathématique : plus on a d’énergie à dépenser, plus en dépense, et hélas, l’inverse marche aussi. Nos horloges internes et notre métabolisme se régulent la nuit en dormant. Quand on ne se repose pas suffisamment, notre corps est partisan du moindre effort et nous pousse alors à consommer le moins de calories possibles. Et nous savons que le manque d’activité physique, qui s’accompagne d’une baisse des dépendances énergétiques, donne lieu à une prise de poids. A l’inverse, avoir un meilleur sommeil, c’est donner à son corps le moyen de se dépenser convenablement.

Bien dormir pour garder la ligne : combien d’heures dormir ?

A partir de quand le manque de sommeil fait-il grossir ? Tout dépend la relation que vous entretenez entre le sommeil et vous, mais on considère que, pour ne pas dérégler le bon fonctionnement de son organisme, le besoin de sommeil adulte se situe entre 7 et 9 h à l’âge adulte. A noter que les besoins de sommeils chez les ados et les enfants sont spécifiques, et que le sommeil évolue avec l’âge. D’une manière générale, pour conserver votre ligne et aller mieux, gardez en tête le triangle d’or : avoir un bon sommeil réparateur, adopter une alimentation saine et pratiquer une activité physique régulière.

 

Les effets du changement d’heure sur notre organisme

Agir

Comment réussir à bien dormir ?

Comprendre

0

Il n'y a aucun commentaire