1. Accueil
  2. Activité physique
  3. Les quatre types d’activités physiques et sportives

Les quatre types d’activités physiques et sportives

 

Cardio-respiratoire, musculaire, d’assouplissement et d’équilibre : les activités physiques et sportives se répartissent en quatre catégories, selon les fonctions physiologiques qu’elles sollicitent. Si toutes apportent un bénéfice, elles ont cependant des effets différents sur la santé.

C comme Cardio-respiratoire

Les activités physiques et sportives (APS) cardio-respiratoires se caractérisent par une             « endurance aérobie ». Distincte de l’endurance musculaire, celle-ci désigne la mobilisation cœur / souffle et la capacité à maintenir des exercices prolongés. On y trouve la marche rapide, les montées d’escalier, le jogging, la natation, etc. Ces activités cardio-respiratoires sont préconisées car elles sont associées à une diminution de la mortalité précoce.

M comme Musculaire

Les APS développant les fonctions musculaires ont un impact à la fois sur la force et l’endurance musculaire. Certaines relèvent de la vie quotidienne, se lever d’une chaise, porter les courses, etc., d’autres sont plus spécifiquement pratiquées en club, et notamment la musculation. Pour obtenir des effets notables, il est nécessaire de répéter les séances de musculation 2 à 3 fois par semaine.
Globalement, il y a un intérêt à associer renforcement musculaire et endurance, notamment pour prévenir le risque de diabète de type 2 ou pour aider au contrôle du poids mais aussi pour la santé osseuse (une meilleure densité osseuse aide à prévenir l’ostéoporose).  Récemment, des études ont cependant montré un intérêt pour les APS de renforcement musculaire seules, surtout pour les personnes inactives ou les personnes vieillissantes.

A comme Assouplissement

La souplesse désigne la capacité à assurer l’amplitude de déplacement la plus complète possible des segments osseux autour d’une articulation. Ce sont les exercices d’étirements qui permettent de la développer.

E comme Équilibre

L’équilibre permet le maintien de postures contre la gravité. Il est engagé dans de nombreuses APS, comme le tai-chi, la danse, la gym, etc. Avec les exercices d’assouplissement, elles sont particulièrement indiquées pour les personnes avançant en âge, le maintien de l’équilibre et la prévention des chutes jouant un rôle déterminant dans le maintien de l’autonomie et à la qualité de vie.

O comme Os !

Bien qu’elles ne soient pas comptabilisées comme une cinquième forme d’APS, des pratiques dites « à impact » caractérisent les activités physiques ou sportives dans lesquelles le corps subit les effets d’une gravité supérieure au poids du corps, supérieure ou égale à 3 ou 4 G. C’est le cas des sauts (par exemple le saut à la corde) ou la course à pied. Ces pratiques ont un effet bénéfique sur la masse osseuse et sont donc conseillées dans la prévention de l’ostéoporose.

Nouvelle étude sur les effets de la sédentarité

Comprendre

L’inactivité physique, première cause de mortalité évitable dans le monde !

Comprendre

Qui sont les sportifs ?

Comprendre

La sédentarité,
un risque majeur à distinguer du manque d’activité physique !

Comprendre

1

Il y a 1 commentaire

C’est un bon site il permet e s’informer sur les activités sportives