1. Accueil
  2. Activité physique
  3. L’enfant actif, c’est tout benef !

L’enfant actif, c’est tout benef !

Si Thomas court partout, tant mieux, c’est exactement ce qu’il faut faire. 60 minutes par jour d’activité physique d’intensité modérée à élevée sont justement recommandés.

Halte à la sédentarité !

C’est pendant l’enfance que l’activité physique est la plus importante (par rapport aux autres stades de développement)*. Il faut donc inciter à bouger et faire, par exemple, comme 40 % des enfants, qui utilisent un mode de transport actif pour se rendre à l’école. Par contre, mieux vaut éviter la sédentarité (moins de 2 heures consécutives en position assise ou semi allongée, hors sommeil) et le temps passé devant un écran (télévision et ordinateur). Chez les 3-10 ans, il est déjà de 2 h 12 par jour…** Avant 6 ans, c’est 60 minutes, pas plus !

Encouragez-le !

Auto-efficacité, estime de soi et plaisir retiré de la pratique physique : voilà les principaux facteurs psychosociaux identifiés comme associés à l’engagement de l’enfant dans l’activité physique. Plus on les renforcera, plus l’enfant se dépensera. Encouragez Thomas, valorisez ses performances et il persévérera.

Ce qui les fait bouger ?

Certains facteurs vont favoriser la pratique d’une activité physique : potentiel piétonnier du quartier, sécurité du trafic, accessibilité et proximité des installations de loisirs… Et si la cour de récréation comporte des jeux, cela va aussi inciter les enfants à pratiquer une activité physique***.

Combien de temps ?

Pour atteindre les 60 minutes, Thomas doit idéalement alterner :
– trois séances d’au moins 20 minutes d’une activité d’intensité élevée, sur des jours non consécutifs ;
– trois séances d’au moins 20 minutes d’une activité basée sur le travail musculo-squelettique (jours non consécutifs). Les exercices mobilisant de grands groupes musculaires et toutes les amplitudes articulaires sont à privilégier.

Combien de pas par jour?

13 000 à 15 000 chez les garçons et à 11 000 à 12 000 chez les filles.

Comment faire ?

Les recommandations sont nombreuses et variées :

  • appuyez-vous sur le jeu et le plaisir pour encourager une activité spontanée,
  • initiez-le à la découverte d’une pratique sportive adaptée à son niveau d’habileté,
  • intégrez de courtes périodes (au moins 5 minutes) de mouvement dans l’emploi du temps quotidien.
  • Placez l’accent sur la participation plutôt que sur la compétition,
  • Proposez la plus grande variété d’activités possible,
  • Favorisez les activités physiques collectives ou entre amis (interactions sociales positives).

 

Sources :

* Ness et al. 2007, Riddoch et al. 2004, Trost et al. 2002
** Bénetier et al. 2009
*** Broekhuizen et al.2014.

En 40 ans, les jeunes ont perdu 25 % de leur capacité physique

Comprendre

Votre défi : faire bouger l’adolescent récalcitrant !

Agir

L’inactivité physique, première cause de mortalité évitable dans le monde !

Comprendre

Halte aux idées reçues

Agir

0

Il n'y a aucun commentaire