Agir

  1. Accueil
  2. Nutrition
  3. L’eau, c’est la vie !

L’eau, c’est la vie !

« Mettre de l’eau dans son vin », « apporter de l’eau au moulin », « la goutte d’eau qui fait déborder le vase », « clair comme de l’eau de roche », « il y a de l’eau dans le gaz »… Les expressions qui font référence à l’eau ne manquent pas et se glissent dans notre culture et notre quotidien. Si l’eau est donc présente dans notre vocabulaire, elle l’est également dans notre corps. Rencontre…

L’eau est le principal constituant du corps humain. La quantité moyenne d’eau contenue pour un adulte est de 65 %. Pour une personne de 70kg, cela représente environ 45 litres d’eau[1].

La quantité d’eau présente à l’intérieur d’un corps humain dépend de plusieurs facteurs :

  • La corpulence, plus une personne est maigre plus la présence d’eau dans son organisme est importante,
  • L’âge, car la quantité d’eau diminue avec le temps. Plus les tissus vieillissent, plus ils se déshydratent, l’eau étant remplacée progressivement par de la graisse.

À l’intérieur de l’organisme, l’eau n’est pas répartie uniformément. Sa concentration varie d’un organe à l’autre. Les organes les plus riches en eau sont le cœur et le cerveau.

Mais l’eau comporte aussi de nombreuses autres facettes, auxquelles la Fondation APRIL a souhaité s’intéresser. Pour cela, elle est allée à la rencontre de cette boisson millénaire pour en percer tous ses mystères. Extraits de cette interview exclusive…

Quels atouts représentez-vous pour la santé ?

Chaque jour, une partie de moi contenue dans votre corps est perdue (par la transpiration, la respiration, l’urine…). Pour compenser ces pertes, il est nécessaire de procurer à votre organisme une bonne hydratation. Me boire, en quantité suffisante permet de faciliter le travail des reins, de favoriser le travail intestinal ou encore d’assurer l’hydratation de la peau, de maintenir une bonne température du corps et de lutter contre la fatigue.

Si on vous consomme en bouteille, quelles précautions faut-il prendre ?

Une fois la bouteille ouverte, je me conserve jusqu’à 2 jours. Si vous me buvez au goulot, je suis à boire dans la journée (du fait du développement des bactéries). Pensez bien sûr à respecter la date limite de consommation et n’oubliez pas que ma bouteille se stocke à l’abri de la lumière et de la chaleur.

Comment choisir entre votre côté source et votre côté minéral ?

Elles sont toutes d’origines souterraines, micro biologiquement saines et protégées contre les risques de pollution. La différence tient à leur minéralité. Selon vos besoins, vous pourrez orienter votre choix en fonction de mes propriétés diverses. Pour votre consommation quotidienne, préférez-moi peu ou faiblement minéralisée du type Evian ou Volvic, ou de source. On peut me choisir minéralisée pour compenser une carence avérée, sachant que je combine souvent plusieurs minéraux.

Vous êtes parfois très riche en calcium…

Oui, lorsque j’en contiens plus de 150 mg/l, (Salvetat, Saint Antonin), je suis indiquée pour prévenir les problèmes osseux (tels que l’ostéoporose chez les seniors) et chez la mère dont le fœtus nécessite un apport calcique plus important.

Et côté magnésium ?

Quand ma quantité de magnésium est supérieure à 50 mg/l (Hépar, Contrex), je suis conseillée en cas d’anxiété, de stress et de fatigue. De plus, quand je suis sulfatée (plus de 200 mg/l), j’ai un effet laxatif (Talians, Hépar). Enfin, les minéraux (et non pas les bulles) de ma composition riche en bicarbonates (Badoit, St-Yorre) facilitent la digestion.

Vous l’aurez compris ! L’eau possède des propriétés essentielles au corps humain qui le protègent et lui permettent de rester en bonne santé, plus longtemps. Alors, êtes-vous prêt à vous jeter à l’eau ?

[1] Source CNRS

0

Il n'y a aucun commentaire