Agir

  1. Accueil
  2. Nutrition
  3. Gare à l’orthorexie : mangez équilibré sans obsession

Gare à l’orthorexie : mangez équilibré sans obsession

 

L’orthorexie, obsession d’une nourriture saine, n’est pas une maladie mais une forme de trouble alimentaire encore non reconnu. Vous n’allez pas devenir orthorexique parce que vous prenez en main votre alimentation ! Pour autant, êtes-vous sûrs de ne pas vouloir trop bien faire ? Les bonnes raisons de manger équilibré sans en faire un plat.

Des aliments interdits pour la santé ?

Les repères nutritionnels pour être en bonne santé n’ont pas force de loi. Ils constituent des repères. Il n’existe ni aliment interdit, ni aliment miracle, même s’il faut privilégier fruits et légumes, féculents, produits laitiers, viande, poisson et œufs. Les produits prêts à consommer contiennent des additifs ont un effet négatif sur notre santé. Toutefois, la nocivité est le plus souvent une question de quantité. Ce n’est pas un repas au Fast Food qui va provoquer un cancer !

Aliment sain ou pas sain ?

C’est normal de catégoriser les aliments selon le critère santé. Cependant, le mieux peut devenir l’ennemi du bien. Privés de nombreux aliments, cuisiner des plats équilibrés et savoureux est un défi. Aussi, pour répondre à une invitation, il n’est pas très aimable de se faire précéder par la liste des ingrédients que l’on ne veut pas manger. Le plaisir de manger, et de surcroît en société, a aussi un effet positif sur la santé.

Alimentation mortelle : on ne meurt plus de ce qu’on mange

En France notamment, les secteurs de la distribution et de la restauration sont contrôlés par les pouvoirs publics, selon des normes de sécurité alimentaire internationales. Les modes de production, et de conservation, dont les durées sont établies et encadrées par les DLC (dates limite de consommation), le permettent. Ce que vous mangez à la cantine ne correspond pas forcément à votre goût, mais d’un point de vue nutritionnel, c’est  quasiment toujours sain et, en plus, équilibré. Les scandales alimentaires inquiètent, mais ils sont surtout le témoin de la vigilance accordée à l’innocuité des aliments, notamment de l’absence de micro-organismes, responsables des intoxications alimentaires.

Aliments nocifs : le plus dangereux, c’est la dose

Au cours d’un repas, nous n’avons plus à traquer des aliments nocifs par eux-mêmes, qui pourraient nous clouer au lit, ou pire. En revanche, certains de leurs composants, à partir d’une certaine concentration, sont susceptibles de rendre un aliment dangereux pour la santé. Comme bien d’autres microéléments, le mercure ne rend le poisson impropre à la consommation, qu’à partir d’un seuil déterminé. Savoir que certains poissons contiennent du mercure ne justifie pas d’exclure le poisson des denrées saines, car ce serait en même temps se priver d’un aliment santé, en particulier pour les femmes enceintes.

Diversifier son alimentation aujourd’hui pour demain

L’état des connaissances permet de définir des seuils d’innocuité. Cependant, la recherche progresse. Des découvertes inquiétantes pour la consommation de certains produits peuvent émerger. Plutôt que de diaboliser certains aliments suspectés sans base scientifique, il est plus avantageux de diversifier son alimentation. C’est préserver sa santé tout de suite et c’est rassurant pour l’avenir. En effet, ce serait prendre un risque que de miser sur quelques aliments jugés aujourd’hui sains, mais qui pourraient se révéler plus tard dangereux pour la santé.

Se nourrir cultive l’intelligence

Parfois, assurer les repas relève d’une grande stratégie, car il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte. Le temps et le budget n’en sont pas des moindres. Ajouter à ses contraintes, des aliments interdits, peut engendre un stress, qui prend allure d’orthorexie ! Autant, se faire confiance. L’alimentation parfaite n’existe pas, mais c’est la vôtre !

 

En savoir plus sur l’équilibre alimentaire

  • Equilibrer et varier son alimentation, conseils nutritionnels sur fr

Lien externe : https://www.chu-tours.fr/assets/files/pdf/dossier_press/2015/AFDN_DP%20_confeence28mai.pdf

Comment mieux manger ?

Le saviez-vous ?

L’alimentation, un instrument de distinction ?

Comprendre

Alimentation et saisons : quels liens ?

Agir

Tout savoir sur l’activité physique

Comprendre

2

Il y a 2 commentaires

bonjour, je suis âgée seule et fatiguée et me demande quoi manger pour côntrôler ma fatigue ; vos articles vont dans le sens de mes préoccupations ; merci