Agir

  1. Accueil
  2. Stress
  3. Comment gérer mon cerveau ?

Comment gérer mon cerveau ?

Considéré comme un signal d’alarme, le stress indique une mauvaise utilisation de notre cerveau. Il suffit parfois de repérer ce dysfonctionnement et de changer de « canal » pour utiliser le bon mode mental et éliminer le stress. Explications.

Les modes mentaux, c’est quoi ?

Notre cerveau a principalement 2 grands modes de fonctionnement : le mode mental automatique et le mode mental adaptatif (ou préfrontal).

  • Le mode mental automatique est économe en énergie. Il gère ce qui est connu et simple : il est donc parfaitement adapté en routine face à des situations maîtrisées. Avec lui, nous roulons sur nos acquis !
  • Le mode mental adaptatif (ou préfontal) correspond quant à lui aux situations complexes et incertaines où nous allons devoir innover. Il nous permet donc de nous adapter.

Mais contrairement aux apparences, ce n’est pas toujours l’entente cordiale au sein de notre cerveau. Ces deux modes sont bien souvent en désaccord sur « quoi faire ? » et « comment ? ». Et c’est d’ailleurs bien trop souvent le mode automatique qui a le dernier mot, brisant par-là nos capacités d’adaptation, de créativité et d’inspiration.

Tout l’enjeu consiste alors à apprendre à gérer ces modes mentaux, une gestion inspirée des recherches en neurosciences.

Comment gérer ses modes mentaux ?

La gestion des modes mentaux est un ensemble d’outils qui facilite notamment le passage au mode mental adaptatif.

Cet apprentissage se pratique généralement en stage collectif ou individuel de formation, sous la direction d’un coach. Les situations mises en scène sont analysées selon des grilles d’évaluation et permettent de s’entraîner à une bascule rapide et volontaire vers le mode adaptatif.
En séance individuelle, des situations réelles sont analysées, et les défauts d’utilisation du mode adaptatif ou préfrontal, mis en évidence.

L’IME (Institut de Médecine Environnementale) a ainsi démontré l’efficacité de cette gestion des modes mentaux à travers une enquête mené auprès des pilotes de l’armée de l’air. Cette enquête montre une meilleure adaptation des pilotes entraînés (en comparaison d’un groupe non entraîné). Ce phénomène de bascule dans le cerveau a également été observé à travers l’imagerie médicale.

Et le stress dans tout ça ?

Le stress serait donc le résultat d’une erreur d’aiguillage entre ces deux modes. Le cerveau essaierait de répondre en mode automatique à une situation qui devrait mobiliser le mode adaptatif. En grande difficulté, il tirerait alors le signal d’alarme !

Plusieurs alternatives[1] peuvent toutefois être envisagées pour lutter contre ce stress :

  • Repérer ses propres sources de stress dans son environnement et dans sa vie. On s’aperçoit alors rapidement qu’il y en a un certain nombre que l’on peut supprimer soi-même.
  • Savoir prendre du recul. Il s’agit notamment d’apprendre à dédramatiser en se demandant par exemple « qu’est-ce qui est vraiment important dans la vie ? », à se détendre par de la relaxation ou des exercices physiques qui permettent aussi au corps de se mettre au repos.
  • Cultiver son optimisme. L’optimisme est quelque chose qui n’est pas inné mais qui s’apprend, et surtout, qui se cultive au quotidien ! Le plus simple est de s’entourer de personnes optimistes, de regarder comment elles se comportent, comment elles raisonnent et d’essayer de les imiter… et de fréquenter à dosé modérée, des personnes pessimistes qui pourraient s’avérer être contagieuses.
  • Dans certains cas, l’accompagnement par un spécialiste peut être nécessaire voire recommandé.

Vous l’aurez compris, le cerveau, en abritant plusieurs milliards de neurones, reste aujourd’hui l’un des organes les plus complexes du corps humain. Tout l’enjeu des neurosciences consiste à en comprendre sa complexité et à en expliquer son fonctionnement. Dans ce contexte, accordez-vous le temps nécessaire pour dompter vos modes mentaux avec vos propres astuces !

[1] http://www.psychologies.com/Bien-etre/Stress/Gestion-du-stress/Reponses-d-expert/Gerer-son-stress

0

Il n'y a aucun commentaire