Regards

  1. Accueil
  2. Nutrition
  3. Comment équilibrer son goûter ?

Comment équilibrer son goûter ?

 

Avec 5 à 10 % des apports énergétiques journaliers, le goûter permet de mieux répartir les prises alimentaires de la journée et contribue à l’équilibre des repas. Mais cette collation, recommandée tant pour les enfants que pour les adultes, ne doit pas être confondue avec le grignotage. Tour d’horizon des bonnes pratiques à adopter pour un goûter énergisant sans colories superflues !

Goûter ou grignotage, comment les différencier ?

Le programme national nutrition santé souligne que les repas peuvent être complétés de « collations » ou goûters », mais au moins deux heures avant les prises alimentaires principales. C‘est à différencier du grignotage – que l’on peut définir par une consommation d’aliments rarement équilibrés et souvent riches en calories en dehors des repas – qui ne permet pas à l’organisme d’atteindre la sensation de satiété et encourage donc à manger de nouveau. Les grignotages trop fréquents ne lui permettent plus par ailleurs de reconnaître la vraie sensation de faim. Entre goûter et grignotage, ce n’est pas une question de moment : le risque d’un apport énergétique trop important semble plus lié au nombre de prises alimentaires, qu’à leur position dans la journée.

Comment composer un goûter équilibré ?

Si vous avez tendance à grignoter, si vous êtes pris d’une petite fringale en fin d’après-midi ou si vous venez de fournir un effort physique, que faire ? Caler une collation peut être intéressant pour vous. Cela convient aussi aux personnes qui ont des besoins alimentaires accrus ou spécifiques comme les enfants, les sportifs, les femmes enceintes ou allaitantes et les seniors. L’idéal est de composer cette collation d’un ou deux aliments parmi les produits laitiers, les produits céréaliers et les fruits en évitant les aliments transformés.

Quels sont les aliments à privilégier ?

C’est simple ! Il suffit de consommer un produit laitier, un produit céréalier et un fruit. Voici les aliments à privilégier pour équilibrer son goûter.

quels aliments privilegier au gouter

 

Pour ses apports en calcium et en protéines, les produits laitiers sont recommandés au goûter. Cette portion de laitage peut prendre la forme d’un verre de lait, d’une part de fromage, d’un yaourt nature ou à boire, ou encore d’un fromage blanc.

Les glucides complexes fournis par les produits céréaliers en font un allié incontournable du quatre heures. Pain, biscottes ou biscuits permettent à l’organisme de tenir jusqu’au repas suivant grâce à leur apport énergétique.

Vitamines et fibres seront fournis par les fruits : fruit frais, jus de fruit 100% pur jus et sans sucres ajoutés ou compote complètent cette collation qui aidera petits et grands à combler une éventuelle sensation de faim.

Comment répartir ses prises alimentaires tout au long de la journée ?

À chaque repas pris, correspond une dose énergétique. Combien absorbe-t-on d’énergie au petit-déjeuner, au déjeuner et au dîner ? La valeur énergétique du déjeuner est-elle supérieure à celle du dîner ? Et le goûter dans tout ça ? Comment se situe-t-il ?

Répartition énergétique sur une journée :

Comment equilibrer son gouter

Incontournable pour adapter les prises alimentaires, le goûter est donc un allié de choix dans la répartition des apports caloriques tout au long de la journée. Une boisson chaude peut également accompagner cette collation : café, thé, ou chocolat chaud sans sucrer de façon excessive.

0

Il n'y a aucun commentaire