1. Accueil
  2. Activité physique
  3. Buller / bouger : le match

Buller / bouger : le match

Ok, on n’aime pas : dépenser de l’énergie, transpirer, prendre sur nos temps de repos… On aimerait : être en meilleure santé, garder ou atteindre un poids stable, se détendre, se défouler…

Mais qu’est-ce qui m’empêche de bouger ?

Les enquêtes déclaratives réalisées depuis 10 ans montrent, qu’en moyenne, entre 2 à 4 adultes sur 10 ne pratiquent pas suffisamment d’activité physique (DRESS, 2011). Les études de motivation montrent que les freins à la pratique, qui varient selon le profil des personnes, sont en particulier l’âge, le sexe et la catégorie socio-professionnelle. D’une façon générale, on peut lister :

  • le manque de temps
  • des problèmes de santé
  • le manque d’argent
  • le découragement et le manque de persévérance
  • n’avoir pas de lieu où pratiquer
  • la fatigue
  • l’idée même de faire su sport

S’appuyer sur le quotidien

Pour ne pas rester bloqué par les freins, on peut s’appuyer sur l’environnement quotidien (parfois perçu comme contraignant) , comme les déplacements domicile-travail ou les escaliers, et tordre le cou à l’argument du manque de temps. On peut également se faire aider par son médecin afin de trouver une activité physique adaptée à une santé fragile ou un handicap. De nombreux petits trucs permettent ainsi de trouver des solutions sur-mesure.

Puiser dans les motivations

Il est également salutaire de renforcer ses motivations, clés d’un engagement durable. L’Eurobaromètre 2014 liste plusieurs motivations à la pratique d’une activité physique ou sportive*. Elles sont notamment liées :

  • à l’amélioration de la santé (62%) ou de la forme (40%)
  • au plaisir, se relaxer (36%) ou s’amuser (30%)
  • à l’amélioration de ses performances physiques (24%)
  • à son apparence (23%) et au contrôle du poids (24%)
  • à la sociabilité (20%)

Si la santé est bien présente, et en tête des raisons qui poussent les gens à pratiquer une activité physique ou sportive, elle n’est pas le seul ressort. Le plaisir de l’effort, du beau geste, du partage sont des moteurs très puissants !

* en pourcentage des pratiquants. Plusieurs réponses possibles.

0

Il n'y a aucun commentaire