Comprendre

  1. Accueil
  2. Activité physique
  3. Bonne ou une mauvaise idée de faire du sport quand on est malade ?

Bonne ou une mauvaise idée de faire du sport quand on est malade ?

La pratique régulière d’une activité physique est devenue très courante pour de nombreux Français. Mais en cette période hivernale, beaucoup d’entre nous attrapent des maladies plus en moins graves comme un rhume, une grippe ou encore la gastro. Une question se pose alors : faut-il continuer à faire du sport ou est-il préférable de se reposer le temps de la guérison ? La Fondation APRIL démêle le vrai du faux par rapport à cette question.

Continuer à pratiquer une activité physique dans certains cas

Le sport possède de nombreux bienfaits pour notre corps, notamment en permettant une meilleure circulation des cellules immunitaires dans notre organisme. Lorsque l’on tombe malade, l’arrêt total de l’activité physique n’est pas toujours obligatoire mais cela est possible seulement dans certains cas.

Dans le cas d’un rhume hivernal, les médecins n’interdisent pas l’arrêt total de l’activité physique, bien au contraire. Quand on est malade, notre corps se défend contre l’infection, ce qui est souvent fatiguant. Mais sur du long terme, le sport permet de renforcer notre organisme mais également notre système immunitaire. Le plus important reste de réaliser des entraînements à un rythme plus modéré qu’habituellement pour ne pas puiser dans l’énergie restante et ainsi permettre à notre corps de guérir.

Mettre son corps au repos dans d’autres cas

Dans les périodes hivernales, de nombreuses autres maladies apparaissent et sont souvent plus graves qu’un simple rhume. Dans le cas d’une grippe ou d’une gastro, les médecins recommandent de mettre le corps au repos et de ne pas pratiquer de sport dans la période de guérison.

Souvent accompagnées de fièvres et autres maux, ces maladies entraînent une grande fatigue physique pour notre corps et notre métabolisme est occupé à lutter contre le virus. Contrairement aux idées reçues, la transpiration n’aide pas à éliminer les microbes de notre organisme, et l’infection ne s’évacue pas par la sueur. Dans le cas d’une grippe ou d’une gastro, le plus important est donc de mettre son corps au repos et d’utiliser l’énergie restante pour guérir.

Une fois notre organisme rétabli de la maladie, la reprise de l’activité physique doit se faire progressivement pour ne pas se blesser. Les médecins préconisent de reprendre le sport à un rythme modéré, et surtout d’écouter son corps pour ne pas trop forcer.

Pour savoir s’il est possible de faire du sport ou non, il existe une astuce très simple :

  • Pour les maladies dont les symptômes sont situés au-dessus de la ligne des épaules (toux, nez qui coule, maux de têtes légers), le maintien de l’activité physique n’est pas mauvais pour votre maladie.
  • Pour les symptômes situés en dessous de la ligne d’épaule comme les maux de ventre ou la fièvre, il est recommandé de ne pas faire de sport jusqu’à la guérison de la maladie.

Une fois remis sur pied, la pratique d’une activité physique régulière reste très importante pour maintenir un corps en bonne santé tout au long de l’année !

Activité physique et blessures, quand consulter un médecin ?

Regards

Activité physique : en faites-vous assez ?

Agir

0

Il n'y a aucun commentaire