1. Accueil
  2. Nutrition
  3. Boissons alcoolisées, quels impacts sur la santé?

Boissons alcoolisées, quels impacts sur la santé?

A l’heure de l’apéritif, il est d’usage de boire des boissons alcoolisées. Cette pratique n’est pas sans dangers pour la santé et induit une ingestion de calories non négligeable. Comment distinguer les différentes familles de boissons alcoolisées ? Quel est l’apport nutritionnel des alcools fermentés et des alcools distillés ? Zoom sur la consommation d’alcool des Français et ses impacts sur leur état de santé…

Les boissons alcoolisées, un large bouquet de d’arômes

On peut distinguer deux familles de boissons alcoolisées : celles à base d’alcools fermentés et celles à base d’alcools distillés.

Les alcools fermentés – vin, bière, champagne, cidre – contiennent alcool, sucre et quelques vitamines, en particulier des vitamines B. Ces boissons sont obtenues par fermentation alcoolique (procédé naturel de transformation des glucides en alcool).

Les alcools distillés – eau de vie, rhum, whisky – sont exclusivement composés d’alcool et de glucides. Après la fermentation, l’étape de de la distillation (chauffage et condensation de l’alcool) entraîne une élévation de la concentration en alcool.

 

Consommation d’alcool en France… Une habitude culturelle bien ancrée

Les rapports caloriques de l’alcool

Les rapports entre alcool et prise de poids sont très variables. Sur une consommation non régulière, l’alcool constitue une source d’énergie immédiatement utilisée par le corps humain. Cela entraîne une prise de poids liée au stockage des autres aliments ingérés sous forme de matière grasse mais également une oxydation des acides gras dont la digestion et l’assimilation sont retardées. En revanche, une consommation excessive d’alcool peut entraîner des désordres psychologiques et psychiques, et conduire à une perte de poids.

L’alcool est à donc consommer avec modération. Côté apports énergétiques, les calories contenues dans les boissons alcoolisées sont vides, c’est-à-dire sans valeur nutritive. Du champagne au kir en passant par la bière ou le whisky, tous les alcools sont concernés !

Nutrition rapports caloriques alcool

Un peu de biologie … Le vin rouge, un allié de longévité ?

Pourquoi les habitants du sud-ouest de la France battent-ils le record de longévité, alors qu’ils consomment de grandes quantités de graisses saturées d’origine animale ? Les chercheurs ont d’abord cru trouver l’explication dans les vertus insoupçonnées de la graisse de canard. Mais les études ont finalement démontré que le vin rouge était le facteur protecteur contre les graisses saturées, en raison du rôle qu’il joue dans l’augmentation du cholestérol HDL (dit « bon » cholestérol).

Les bienfaits de sa consommation viennent en fait des composés phytochimiques initialement présents en quantité importante dans le vin rouge, qui ont un puissant pouvoir antioxydant. Ils contribueraient ainsi à diminuer les risques cardio-vasculaires.

0

Il n'y a aucun commentaire