1. Accueil
  2. Stress
  3. Autonomie et management : vive la liberté en entreprise

Autonomie et management : vive la liberté en entreprise

Faut-il un encadrement strict pour doper la productivité des salariés ? Non, bien au contraire ! Ce qui chasse le stress au travail et la mauvaise ambiance, c’est la liberté et l’autonomie des collaborateurs. Comment faire appel à elles dans le monde de l’entreprise ? C’est moins compliqué qu’il n’y paraît…

Favoriser la prise d’initiative

La réalité concrète de l’activité productive, c’est qu’il y a toujours des surprises, et que donner une part de soi dans le travail est essentiel. Pour le psychologue Yves Clot, « chaque fois que les salariés introduisent quelque chose d’eux-mêmes dans leur métier, les chances de développer leur santé augmentent ». La prise d’initiative en entreprise des individus doit être requise.

Se sentir utile au travail

Dans le cas contraire au manque d’initiative laissée au travail, le médecin du travail Gabriel Fernandez estime que « lorsque l’on empêche les gens d’exercer leur savoir-faire, dans ce cas, l’organisation du travail ne laisse aucun espace pour se sentir utile. »

Manager avec bienveillance

Ce que prônent les théories contemporaines du management, c’est la responsabilisation dans le travail, le droit d’initiative et le partage d’une vision commune. « La relation strictement hiérarchique ne peut plus être le seul mode de relation sociale dans l’entreprise », expliquent Monique Pierson et François Duvergé, co-auteurs de L’Art du management. Ils y défendent un management plus respectueux des personnes et impliquant les collaborateurs.

Empowerment et responsabilisation

L’attention portée aux individus dans l’entreprise s’inscrit dans un mouvement de fond : celui de l’empowerment au travail. Ce concept, qui concerne toutes les formes d’organisation, s’est développé fortement au XXIe siècle dans le monde entier. Comment développer l’empowerment ? En octroyant plus de pouvoir aux individus et aux groupes pour agir sur les conditions sociales, économiques, politiques ou écologiques qu’ils subissent. Et les traductions en français ? Capacitation, développement du pouvoir d’agir, autonomisation.

Motivation et satisfaction au travail

74 % des actifs (à travers 4 pays) interrogés par l’Institut de médecine environnementale (IME) en 2012 se disent satisfaits de leur travail et 57 % trouvent qu’ils s’y épanouissent. Cette forte satisfaction trouve ses sources, sur le plan organisationnel, dans une bonne adéquation entre pouvoirs décisionnels et responsabilités (60 %), sur le plan individuel, dans la motivation élevée qu’ont les actifs vis-à-vis de leur travail (58 %), et sur le plan managérial, dans un bon esprit d’équipe avec leurs collègues (56 %).

Faire un travail qui a du sens

Toujours d’après cette étude, menée en partenariat avec l’Institute of NeuroCognitivism (INC) & TNS Sofres auprès de 7 025 répondants, la première raison de l’épanouissement des actifs est le sens au travail : 79 % considèrent que leur travail fait sens pour eux.

Gérer le stress au travail

Il est essentiel d’apporter des solutions pour lutter contre le stress au travail. Ce dernier coûte cher aux entreprises. En novembre 2012, 634 professionnels ont été interrogés sur la « perception du stress par les services des ressources humaines ». Et à la question du coût du stress pour l’entreprise,

26 % des directeurs de ressources humaines évaluent l’impact financier entre 5 et 10 % de la masse salariale, par le biais de l’absentéisme et des arrêts de travail.

0

Il n'y a aucun commentaire