Comprendre

  1. Accueil
  2. Activité physique
  3. Activité physique et sport font-ils maigrir ?

Activité physique et sport font-ils maigrir ?

Contrairement à une idée reçue, les activités physiques et sportives ne font pas maigrir. Elles jouent cependant un rôle déterminant dans la prévention de l’obésité et le contrôle du poids, et aident à redessiner la silhouette !

F comme Facteur d’obésité

Manque d’activité physique et sédentarité sont deux facteurs associés à l’obésité. L’expertise collective de l’ANSES (2016) indique que, indépendamment de l’activité physique pratiquée, chaque tranche de 2 heures par jour passées devant la télévision augmente de 23 % le risque d’obésité ! Inversement, lutter contre la sédentarité et pratiquer une APS aident à contrôler le poids. On estime ainsi que 30 % des nouveaux cas d’obésité pourraient être prévenus. Pour cela, il faut privilégier toute activité ayant une dépense énergétique, limiter à 10 heures par semaine le temps passé devant la télévision et intégrer plus de 30 min de marche à allure au moins modérée par jour.

S comme soutien

Penser que courir fait maigrir parce qu’il est l’occasion de puiser dans nos stocks de gras est une idée fausse ! Certes, l’exercice sollicite l’aptitude cardiorespiratoire qui favorise l’utilisation des lipides, mais c’est d’abord la diminution régulière et prolongée de l’apport calorique qui fait perdre du poids (et donc de la masse grasse).

Pour autant, les APS jouent un rôle déterminant, notamment dans la prévention et le maintien de la perte de poids. C’est en particulier le renforcement musculaire qui est en jeu. Il agit sur la masse musculaire qui, elle-même détermine en grande partie le métabolisme de repos, c’est-à-dire ce que consomme l’organisme pour se maintenir. Or, ce « poste » dans nos dépenses énergétiques est extrêmement important. Il correspondant à 75 % de la dépense énergétique totale alors que les activités physiques dans les conditions de la vie habituelle représentant, elles, environ 10 %.

Voilà pourquoi il est si facile de reprendre du poids après un régime si on ne l’associe pas à une APS. Dans ce cas, le muscle aussi aura fondu. Or la perte de masse musculaire diminuant les dépenses énergétiques au repos, pour conserver son poids sur la durée, il faudra consommer moins qu’avant le régime…

A comme âge

La prévention de l’obésité doit intervenir dès le plus jeune âge, notamment en raison d’une importante persistance de l’obésité infantile à l’âge adulte. Selon une méta-analyse de l’INSERM (2000), la probabilité qu’un enfant obèse le reste à l’âge adulte varie de 20-50 % avant la puberté à 50-70 % après la puberté. C’est la raison pour laquelle l’enfance et l’adolescence sont des périodes où il est important que les jeunes bougent le plus possible. Une attention particulière est à accorder aux adolescents dont les études montrent qu’ils abandonnent souvent les activités physiques et sportives à un âge pourtant critique dans la stabilisation de leur poids.

0

Il n'y a aucun commentaire