Comprendre

  1. Accueil
  2. Activité physique
  3. Activité physique et sport, deux alliés pour la santé !

Activité physique et sport, deux alliés pour la santé !

L’activité physique regroupe toutes les pratiques qui amènent l’organisme à dépenser de l’énergie au-delà de la dépense de repos. Ainsi, le sport n’est qu’une forme particulière d’activité physique. Marcher, monter les escaliers, jardiner… contribuent également à mettre votre corps en mouvement. Alors, comment faire la différence entre activité physique et activité sportive, activité intense et activité modérée ? Quelles sont les vertus thérapeutiques de ces pratiques ? Pour prendre votre santé du bon côté, la Fondation APRIL vous dit tout sur le sujet !

Comment définir l’activité physique ?

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit l’activité physique  comme « tout mouvement produit par les muscles squelettiques, responsable d’une augmentation de la dépense énergétique au-dessus de la dépense de repos ». L’activité physique inclut donc un nombre considérable d’activités, notamment les pratiques sportives, telles que le football, la natation, la danse, le tennis ou encore le judo.

Certains loisirs sont également considérés comme une activité physique. Ainsi la randonnée, le bricolage ou faire ses courses, grâce à une dépense énergétique supplémentaire apportent un bénéfice sur la santé. Mais on ignore le plus souvent que l’activité physique englobe aussi de nombreux gestes simples de la vie quotidienne : marcher, monter des escaliers ou encore passer l’aspirateur !

Quelle est la différence entre activité physique intense et activité physique modérée ?

C’est la quantité d’énergie dépensée par le corps qui fait la différence ! La dépense varie selon la personne et le type d’effort produit. Il est donc impossible de donner une échelle valable pour tous ! Il faut aussi tenir compte d’autres critères : durée, fréquence, intensité, contexte, etc. Mais à titre indicatif, on peut ranger le jardinage ou le ménage parmi les activités d’intensité modérée. Inversement, courir, faire du vélo à vive allure ou de l’aérobic sont des activités physiques intenses.

Sport ou activité physique, comment les différencier ?

Le sport est une activité physique particulière, moins par l’énergie qu’il requiert que par l’ensemble des disciplines qu’il désigne et qui sont soumises à des règles précises. Il suppose des performances mesurables et donc comparables. La course, par exemple, est un sport pour lequel on compte le temps passé à parcourir une distance donnée. On peut alors établir des barèmes et donc des records ! S’entraîner, s’améliorer… La plupart des sports sont de l’activité physique, mais toute activité physique n’est pas un sport.

Quelles sont les vertus thérapeutiques de l’activité physique ?

L’impact positif sur la santé est ressenti au niveau de la prévention des maladies non transmissibles, comme l’hypertension, les cardiopathies coronariennes ou les accidents vasculaires cérébraux. D’ailleurs, l’activité physique est depuis 2004 au cœur de la stratégie mondiale de l’OMS pour lutter contre ces maladies et réduire la mortalité dans le monde.

Un programme de recommandations mondiales sur l’activité physique pour la santé a ainsi été mis au point pour l’ensemble de la population. Les préconisations sont adaptées à chaque âge, segmentées en trois catégories : 5-17 ans, 18-64 ans et plus de 65 ans. L’enjeu est d’améliorer la santé en préconisant la pratique d’une activité physique mesurée en termes de durée, fréquence et d’intensité.

A chaque âge, l’activité physique apporte de nombreux bénéfices et permet de lutter contre la sédentarité. Au-delà de l’amélioration de la condition physique et psychique, la pratique d’une activité physique régulière favorise le développement des relations sociales, ce qui est également bon pour la santé ! Alors… prêts à bouger ?

0

Il n'y a aucun commentaire