Agir

  1. Accueil
  2. Activité physique
  3. A chacun sa dépense métabolique

A chacun sa dépense métabolique

Nous sommes tous différents. Et ceci se traduit également dans nos pratiques sportives et nos besoins en énergie. Qu’est-ce que le métabolisme de base ou « métabolisme de repos » ? Comment le calculer ? Comment adapter notre dépense métabolique à notre niveau d’activité ? Quelques éléments de réponses par la Fondation APRIL.

Définition du métabolisme de repos

Il s’agit de la quantité d’énergie dont l’organisme a besoin pour remplir ses fonctions vitales (travail du cœur, poumons, reins, foie, etc.). Cette énergie représente la plus grande proportion de notre dépense calorique quotidienne. Ainsi, 70% des calories brûlées dans une journée proviennent de notre métabolisme de repos[1], celui qui nous est nécessaire pour survivre, tout « simplement » !

À cette dépense énergétique de repos s’ajoutent deux autres types de métabolismes :

  • Métabolisme post-prandial[2]: C’est la dépense calorique qui fait suite à un repas. Et oui, manger consomme de l’énergie !
  • Métabolisme de l’exercice : Il s’agit de la dépense calorique consécutive à un effort physique ou à un effort réalisé par le cerveau pendant un travail intellectuel ou de concentration intense (examens, conduite automobile…). Ce besoin est difficilement quantifiable car il varie d’un individu à l’autre et d’une situation à l’autre.

Le métabolisme de repos et la masse musculaire

Notre masse musculaire, qui elle aussi, est propre à chacun, a une influence directe sur le métabolisme de repos. En effet, pour fonctionner, nos muscles doivent eux aussi brûler des calories.

Les exercices de renforcement musculaire engendrent une activation supplémentaire de notre métabolisme de base (MB) qui a besoin d’énergie supplémentaire pour fonctionner !

Si nous comparons deux personnes, l’une active et l’autre sédentaire, celle qui est active physiquement brûle plus de calories même au repos grâce à une musculature plus développée !

Quand le corps consomme de l’énergie même au repos

Même la récupération des sportifs peut permettre de brûler des calories ! En outre, lors d’un entraînement musculaire ou cardiovasculaire d’une bonne intensité, des micro-déchirures apparaissent au niveau des muscles. Celles-ci devront alors se reconstruire. Cette reconstruction va créer une certaine dépense énergétique. Par conséquent, la période de récupération à la suite d’un entraînement permet elle aussi d’activer davantage notre métabolisme de repos !

Comment modifier son métabolisme de repos ?

Mise à part l’augmentation de la masse musculaire, sur laquelle chacun peut agir par la pratique d’une activité physique régulière, nous ne pouvons guère influencer notre métabolisme de repos car celui-ci est déterminé génétiquement.

Nous avons par contre une influence essentielle sur la balance énergétique, autrement dit le rapport entre les dépenses et les apports énergétiques (l’activité que nous faisons par rapport à ce que nous mangeons). Dans 2 à 3% des cas, certaines personnes rencontrent une lenteur de leur métabolisme de repos. Ceci est génétique et c’est une des raisons qui fait que face au poids, nous sommes tous différents. Cela ne signifie pas pour autant que nous ne sommes pas en mesure d’agir dessus, bien au contraire !

Comment définir ses besoins métaboliques ?

Dès que vous vous mettez à bouger, votre dépense énergétique augmente. La dépense métabolique associée (MET) évolue elle aussi, notamment en fonction du degré d’entraînement. Moins la personne sera rompue à la pratique d’une activité physique, plus le MET sera élevé.

Profil 1 : 10 h assis + 10 minutes de marche par jour
Profil 2 : 6 h assis + 2 h de marche par jour

Exercice A : Marche d’une heure sur 3 % de pente à 5 km/h

Profil 1 : 5/6 MET
Profil 2 : 3 MET

Exercice B : Vélo à 6 km/h durant 1 heure

Profil 1 : 7/8 MET
Profil 2 : 4 MET

Alors, prêts à augmenter vos besoins métaboliques et à prendre votre santé en mains en 2018 ?

[1] http://www.bougersante.ch/site/obesite/metabolisme-de-base

[2] https://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9tabolisme_de_base

0

Il n'y a aucun commentaire